Nouveauté

Grossesse : attention aux oméga 3

pregnant-image ventre

 

Une étude récente révèle que des apports insuffisants, en oméga 3 pendant la grossesse, altèreraient le développement neuronal du fœtus. Une alimentation équilibrée et riche en acides gras essentiels est donc à privilégier.

 

Les résultats d'une étude, publiée le 30 novembre 2020 dans la revue communication, révèlent qu’un apport insuffisant en oméga 3 dans l’alimentation maternelle affecterait l’activité des cellules microgliales du cerveau en développement.

Le lien entre maturation cérébrale et oméga 3

L’équipe de chercheurs s’est penché sur s’est interrogée sur le lien entre alimentation et développement cérébral du foetus. Pour cela, ils ont observé les cellules qui participent à la construction des réseaux neuronaux de la mémoire : les cellules microgliales. Ces cellules sélectionnent les synapses essentielles et éliminent  les inutiles. Elles œuvrent donc à optimiser le fonctionnement cérébral de l’enfant à naître. 

Les apports nécessaires en oméga 3

L’apport en oméga 3 reste essentiel pour le développement cognitif après la naissance. En effet, chez un enfant de 6 mois, la moitié de ces acides gras essentiels seraient concentrés dans le cerveau. Pour permettre un apport optimal, il est recommandé de manger deux fois par semaine des poissons gras (saumon, sardine, maquereau…) et d’utiliser deux trois cuillères à soupe d’une huile de lin ou de colza, riche en oméga 3.

 

0.00€0 produits