Nouveauté

Thérapies : L’embarras du choix

l'embarras du choix - thérapie

l'embarras du choix - thérapieConnaître la formation d’un thérapeute n’est pas une garantie suffisante. Or, comme nous l’avons déjà dit, aujourd’hui, le terme psychothérapie englobe une multitude de thérapies, des plus sérieuses aux plus farfelues.

Or, comme nous l’avons déjà dit, aujourd’hui, le terme psychothérapie englobe une multitude de thérapies, des plus sérieuses aux plus farfelues. Il existe de grands courants théoriques permettant d’y voir plus clair dans le paysage des thérapies actuelles.

Selon la fédération française de psychothérapie, 12 % seulement des personnes désireuses de faire une thérapie se tournent vers la psychanalyse. La France compte 5 000 psychanalystes dont seulement un cinquième seraient membres de la société internationale de psychanalyse. Il existe une vingtaine d’écoles souvent rivales. Il est donc impossible de se lancer à la légère aussi bien dans une analyse que dans une psychothérapie.

Les psychothérapies d’inspiration analytiques sont fortement influencées par la psychanalyse. Basées sur les concepts psychanalytiques, elles recherchent, comme la psychanalyse, les causes inconscientes des difficultés. Le cadre de l’analyse est plus souple, plus proche de celui d’une thérapie. Le thérapeute intervient plus et la séance se fait en face à face. Les thérapies analytiques concernent presque autant de personnes que la psychanalyse.

Les thérapies comportementales et cognitives partent du principe que les difficultés proviennent de pensées et de comportements inadaptés appris au cours des premières années de vie. Elles visent à un déconditionnement progressif de ces apprentissages en agissant sur les pensées et les comportements.

0.00€0 produits