Nouveauté

La positivité pendant la grossesse

Nous savions déjà que le stress pendant la grossesse était néfaste au foetus. Une étude récente met en évidence le rôle de la positivité sur le développement des télomères de l'enfant à naître. 

Grossesse : lutter contre les vergeturesPour les chercheurs de l’Institut médical de psychologie de Berlin les émotions positives de la mère durant la grossesse augmenteraient la longueur des télomères du fœtus. Les télomères présents à l'extrémité des séquences d'ADN seraient plus longs, plus protecteurs et s'useraient moins vite.

La longueur des télomères de 656 nouveau-nés ont été mesurés par le biais des cellules de leur cordon ombilical à la naissance. En amont, les chercheurs avaient évalué les émotions maternelles pendant la grossesse : leur anxiété, leur stress comme leur bien-être et leur soutien social.

Les télomères jouent un rôle important en matière de vieillissement cellulaire mais également dans diverses pathologies physiques et mentales, engendrant un risque de mortalité plus élevé.

Les chercheurs avaient déjà démontré que le stress diminue la longueur des télomères des nouveau-nés ; ils établissent à présent l’effet inverse, à savoir que la résilience et la positivité l’allongent. La « positivité » rallongerait les télomères par le biais  la diminution de sécrétion du cortisol, l'hormone du stress qui, elle, réduirait la taille des télomères.

Cette découverte plaide en faveur d’un soutien familial et psychologique des mères durant leur grossesse.

0.00€0 produits