Nouveauté

Vaccination : les vaccins contre la méningite

Vaccination : les vaccins contre la méningite

Vaccination : les vaccins contre la méningiteQuels sont les vaccins qui protègent de la méningite ? La vaccination contre la méningite est-elle obligatoire ? Pourquoi se faire vacciner contre la méningite ?

La méningite à haemophilus influenzae B

Le vaccin n’est pas obligatoire mais fortement recommandé en France, depuis 1992. Cette vaccination a permis de faire chuter considérablement les statistiques, passant de 700 à 1 000 cas chaque année à moins de 10 malades aujourd’hui ! Il évite les infections telles que l’arthrite, les méningites purulentes et les pneumopathies.

La méningite à pneumocoque

Le pneumocoque est une bactérie qui est responsable d'un grand nombre d’infections respiratoires et ORL. Il peut provoquer chez le bébé des méningites capables d’évoluer en pneumonie ou septicémie. Un vaccin très efficace, le Prévenar, a été mis au point en 2002. Il est fortement recommandé depuis 2003 pour les enfants de moins de 2 ans. Sa prescription a, d’après les résultats de l’Institut National de Veille Sanitaire (INVS), permis de passer de 8,8 cas sur 100 000 entre 1998 et 2002 à 5,4 pour 100 000 personnes en 2005.

La méningite à méningocoque

Il existe trois principaux sérogroupes : le A (très fréquent en Afrique), le B (le plus grave) et le C (le plus fréquent). Des vaccins ont été trouvés contre les méningocoques A et C mais pas pour le B. Le vaccin n’est pas recommandé par les pouvoirs publics qui estiment qu’avec quelques centaines de cas par an la vaccination généralisée à tous les enfants est inutile. Lors d’épidémies localisées, une campagne de vaccination est généralement mise en place. Ces vaccins, n’étant pas inscrits sur le calendrier vaccinal de l’État, ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale.

Le Méningocoque C

Très efficace (90 % de réussite) dans sa lutte contre la méningite C, il ne provoque pas d’effets secondaires. Il est recommandé pour trois types de personnes : celles en contact avec des cas d’infections au méningocoque C, celles se situant dans une région où les infections sont régulièrement présentes, les enfants victimes d’une déficience immunitaire.  Toutefois, cette maladie pouvant être mortelle, rien ne vous empêche de vacciner tout de même votre enfant. Chez les bébés de 2 à 12 mois, il faudra procéder à trois injections, chez les enfants de plus de 1 an, les adolescents et les adultes une seule injection est nécessaire.

0.00€0 produits