Nouveauté

Il se désintéresse de l’école

Il se désintéresse de l’école

Il se désintéresse de l’écoleDepuis qu’il est entré en seconde, votre ado se désintéresse totalement de l’école. Ses résultats sont catastrophiques. D'où vient ce désinvestissement scolaire ? Que faire pour réveiller son intérêt ?

Décryptage

Il n’y a pas d’enfants paresseux. Le désinvestissement scolaire cache généralement un malaise plus profond. L’ado peut refuser de travailler pour manifester son opposition, notamment si on lui impose une orientation qui ne correspond pas à ses exigences de réussite. Mais, le plus souvent, il s’agit d’une stratégie d’évitement. Au lycée, l’apprentissage se complexifie. Les élèves sont confrontés à une nécessité d’autonomisation. Ils craignent de ne pas pouvoir y faire face et prennent conscience de leurs limites. Ce doute, qui se cristallise sur leurs compétences, les pousse parfois à fuir. Le jeune préfère se persuader de ne plus avoir envie plutôt que de risquer de ne pas être à la hauteur et de décevoir son entourage.

Les pistes

Il faut avant tout chercher à comprendre les raisons du désintérêt. L’enfant s’est-il trompé d’orientation ? S’est-il laissé entraîner par une « bande » d’amis qui l’influencent négativement ? Manque-t-il de confiance en lui ? Cherche-t-il à se faire remarquer par « le bas », en refusant de travailler ? A-t-il des problèmes affectifs ou relationnels ? Une fois le problème repéré, il convient d’essayer d’en parler, sans forcément le forcer à répondre, pour ne pas le braquer. Mais si la communication s’avère difficile et que le conflit glisse sur le mode affectif (colère des parents…), il ne faut pas hésiter à resserrer la vis. Par exemple, l’interdire de sortie ou de télé s’il ne fait pas ses devoirs (et s’y tenir !), instaurer un système de récompense – mesuré – pour les bonnes notes, suivre davantage ses leçons et s’assurer qu’elles sont comprises. Parfois, l’intervention de ce que Françoise Dolto surnommait « parents symboliques » (oncle, tante, amis) peut rétablir l’échange, créer de nouveaux rapports de confiance et remotiver l’adolescent.

À lire

Aidez votre enfant à réussir, Varinia Oberto et Alain Sotto, Hachette Éducation, 13,20 €
La réussite scolaire, Hélène Mathieu, Pocket, 6,70 €

0.00€0 produits