Nouveauté

Expliquer le terrorisme aux enfants

parler aux enfants des attentas

Suite au terrorisme, il est important de parler de manière adaptée à nos enfants pour les apaiser  et les aider à mieux comprendre.

 

Comment doit-on aborder ces évènements  dont les enfants ont vu les images à la télévision  ?

PsychoEnfants : Les enfants peuvent ressentir un fort sentiment de peur. Il est important de prendre conscience que l'attitude et les émotions parentales ont un impact important sur l'enfant. Mieux vaut parler à l'enfant lorsque l'on a retrouvé un peu de calme. Le parent qui réagit avec le plus de sérénité pourra mener la discussion afin d'aider l'enfant à s'apaiser au mieux. Si les deux parents sont anxieux, une amie, une tante, un grand-parent pourra en parler avec d'autant plus d'efficacité qu'elle ne ressent pas de peur ou d'angoisse.

Si la peur de l'enfant est vraiment très forte que faire ?

P.E. : Il ne faut pas ni se moquer de l'enfant, même gentiment, ni chercher à le rassurer trop rapidement. Il est important de reconnaître son émotion comme naturelle et essayer de comprendre pourquoi la peur l’étreint. Ce n'est qu'alors qu'on pourra le mener peu à peu à un raisonnement plus cohérent, lui faire comprendre par lui-même qu'il n'a pas à avoir si peur.

Quels mots utiliser pour l'apaiser ?

P.E. : Face à toute discussion difficile il est important de rester adapté au niveau de compréhension de l'enfant. La première chose à faire est donc de demander à l'enfant ce qu'il a compris et de quoi il a peur exactement. Rester concret est une très bonne façon de le calmer : "il y a des policiers devant l'école, ils sont là pour te protéger, tu peux te sentir en sécurité", "nos forces de l'ordre sont en mesure de sécuriser les lieux publics et nous protéger dans la plupart des cas, nous pouvons être sereins"... Répondez clairement  à ses questions avec des mots qu'il est capable de comprendre.

Comment parler des terroristes  ?

P.E. : Tout dépend de l'âge des enfants. À la maison comme à l'école, pour les tout petits, le mot "méchant" suffira pour qu'ils comprennent son rôle dans les évènements survenus. Pour les plus grands, primaires et collégiens, on peut s'expliquer avec davantage de vocabulaire, mais en restant en adéquation avec sa capacité de compréhension. Il est possible de dire à l'enfant que certaines personnes font des choses insensées au nom de la religion et au nom de Dieu. Vous pouvez ajouter que le but des terroriste est de développer la peur et la haine de l'autre et que la meilleure manière de les combattre et de ne pas tomber dans ces pièges.

Pour aller plus loin :

SOS Questions d'enfants, Vanessa Saab, Editions First 

0.00€0 produits