Nouveauté

Diarrhée infantile : lumière sur la diarrhée aiguë

Diarrhée infantile : lumière sur la diarrhée aiguë

Diarrhée infantile : lumière sur la diarrhée aiguëQuand peut-on on parler de diarrhée aiguë chez l’enfant ? La diarrhée est-elle synonyme de gastro-entérite ? Le docteur Antoine Lemaire nous éclaire sur la diarrhée infantile.

À partir de quand peut-on parler de diarrhée aiguë de l’enfant?
On peut parler de diarrhée dès lors qu’il y a une augmentation brutale de la fréquence des selles – plus de trois par jour – liquides ou molles. La diarrhée est dite aiguë lorsqu’elle est récente (moins de trois jours).

Généralement, à quoi les diarrhées sont-elles dues ?
La grande majorité des diarrhées sont dues à des gastro-entérites infectieuses. Dans les pays industrialisés, elles surviennent le plus souvent dans un contexte d’épidémie et en période hivernale. Le virus le plus fréquemment en cause est le Rotavirus. Beaucoup plus rarement, il peut s’agir d’un microbe (Eschericha Coli, Salmonelle…). Il faut savoir que toute infection non digestive (angine, otite, pneumonie, méningite…) peut également s’accompagner de diarrhée. Voilà pourquoi, en cas de diarrhée, un examen clinique complet par le médecin est indispensable. Enfin, hormis les causes infectieuses, la diarrhée peut être provoquée par une erreur diététique, par une allergie alimentaire, par un traitement antibiotique qui modifie l’écosystème intestinal ou encore par une invagination intestinale aiguë – cause rare d’occlusion du nourrisson.

 Quels sont les symptômes de cette gastro-entérite virale ?
Les symptômes de la gastro-entérite peuvent comporter, en plus de la diarrhée, une gêne ou une douleur abdominale diffuse, des nausées ou des vomissements et une fièvre modérée (38 à 38,5 °C).

Comment soulager l'enfant souffrant de gastro-entérite ?
En cas de gastro-entérite virale, le corps lutte lui-même contre le virus en quarante-huit à soixante-douze heures. Les médicaments que l’on administre permettent essentiellement de soulager les symptômes : antipyrétiques antalgiques contre la fièvre et les douleurs (paracétamol ou aspirine), solutés de réhydratation orale voire perfusions intra-veineuses contre la déshydratation et éventuellement anti-diarrhéiques pour réduire le nombre de selles. Les médicaments dits « ralentisseurs du transit » peuvent également être proscrits. Les diarrhées liées à des microbes nécessitent un traitement antibiotique adapté au germe en question.

Que faire pour éviter la déshydratation ?
L’enfant se réhydrate correctement et spontanément en général, sans nécessiter systématiquement le recours aux solutés de réhydratation orale qui peuvent toutefois s’avérer utiles chez le petit enfant (2 à 3 ans).

À lire
Mal de ventre, comprendre et agir, Paul Zeitoun et Antoine Lemaire,  Josette-Lyon, 17 €
http://maldeventre.over-blog.com.

0.00€0 produits