Nouveauté

Comment soigner la bronchiolite ?

Comment soigner la bronchiolite ?

Comment soigner la bronchiolite ?La bronchiolite est une maladie face à laquelle les parents sont souvent démunis. Quels sont les symptômes de la bronchiolite ? Comment la soigner ? Le docteur Marc Sznajder, nous en dit plus sur la bronchiolite.

PsychoEnfants : Qui sont les enfants les plus touchés par la bronchiolite ?
Docteur Sznajder :
La bronchiolite concerne les moins de 2 ans. Elle peut commencer dès les premiers mois de la vie. En France, chaque année, elle touche un tiers des nourrissons.

PE : Quels sont les symptômes de la bronchiolite ?
Dr Sznajder : L’infection se porte sur les petites bronches du bébé. Les symptômes sont donc relativement caractéristiques : rhume, toux sèche, sifflements de la poitrine, respiration plus rapide.

PE : Comment la bronchiolite se transmet-elle ?
Dr Sznajder : La bronchiolite est une infection virale très contagieuse qui frappe surtout à l’entrée de l’hiver. Elle se transmet par les gouttelettes salivaires, la toux, les éternuements et les mains.

PE : Quel traitement est administré contre la bronchiolite ?
Dr Sznajder :  Dans certains cas (anciens grands prématurés) on utilise, à titre préventif, un traitement à base d’anticorps.

Sinon, pendant la maladie, on nettoie le nez au sérum physiologique. On alimente le bébé par petites quantités mais plus régulièrement tout au long de la journée. Il faut également veiller à bien l’hydrater en le faisant boire souvent. Dans une petite partie des cas, si l’enfant souffre d’une maladie chronique (asthme, muscoviscidose,…), si la bronchiolite l’empêche de s’alimenter normalement et qu’il y a un réel retentissement dans sa vie de tous les jours, l’hospitalisation est indiquée. Mais cela ne représente que 5 % des cas de bronchiolites. Les hospitalisations les plus fréquentes concernent les moins de 3 mois. Il faut être d’autant plus vigilant si les bronchiolites sont répétitives et si le bébé présente une sensibilité particulière à ce type d’infection.

PE : On recommande aussi la kinésithérapie respiratoire…
Dr Sznajder : Tout à fait. C’est presque systématique. Le kinésithérapeute aide le bébé à drainer ses glaires en mobilisant son flux expiratoire. Il l’invite à prendre diverses positions pour favoriser l’expectoration. Le bébé n’est, en effet, pas toujours capable de tousser de manière efficace par lui-même.

La kinésithérapie permet vraiment d’évacuer cet encombrement.

PE : Comment éviter la récidive ?
Dr Sznajder : Il faut bien se laver les mains avec du savon, éviter d’embrasser les bébés quand on a un rhume car chez eux la maladie prendra tout de suite plus d’ampleur. Certaines personnes par précaution portent un petit masque. Il faut éviter les visites de famille où l’on risque de colporter son rhume. Dans les collectivités (les crèches, chez l’assistante maternelle…), il est important de bien nettoyer les lieux de change, sites de transmission du virus.

À lire
Guide médical de votre enfant, Marc Sznajder, Marabout, 25 €.

0.00€0 produits