Nouveauté

10 questions autour de l’allaitement

10 questions autour de l’allaitement

10 questions autour de l’allaitementMon bébé boit-il trop de lait ? À quelle fréquence l'allaiter ? L’alimentation de bébé, l'allaitement en particulier, inquiète souvent maman. Voici 10 questions courantes éclairées par nos experts.

1) Combien de fois par jour dois-je donner le sein ?

La plupart des bébés ont besoin de cinq à sept tétées toutes les vingt-quatre heures avec au moins une tétée de nuit, parfois deux ou trois selon le poids et l’appétit du  nourrisson. « Ensuite, explique le pédiatre Christophe Deloé, tout est question de bon sens. » « Quand vous devez sortir, vous pouvez le réveiller si l’heure du repas est proche. Mais si vous souhaitez allaiter à heure fixe, quel que soit votre emploi du temps, pourquoi pas. L’idéal est de commencer, la première semaine, par un allaitement libre puis d’amener l’enfant à se caler peu à peu sur un planning compatible avec la vie quotidienne. »

2) J’allaite mais j’ai peu de lait

Jusqu’à 2 mois environ, les bébés réclament le sein toutes les trois heures. Lorsque maman ne produit pas assez de lait, le bébé est nourri toutes les deux heures. Utiliser des coupelles peut stimuler la lactation, comme recourir au biberon de complément, donné après le sein et prescrit par le médecin. « Cependant, prévient le docteur Rossant, il ne s’agit pas là d’un acte anodin, il doit être réfléchi. » Car un bébé qui prend le biberon de complément tète moins. En tétant moins, la montée de lait risque de provoquer un arrêt involontaire de l’allaitement. « En réalité, explique le docteur Rossant, il est souvent conseillé aux mamans qui produisent peu de lait de continuer quand même à allaiter. Passés deux ou trois mois, la situation peut se rétablir. En faisant téter plus souvent bébé, la sécrétion lactée s’adapte naturellement. »

3) J’allaite mais… je produis trop de lait

« Dans ce cas, explique la pédiatre Christiane Rochat, on peut utiliser des compresses "pare lait", en coton, qui se glissent sous le soutien-gorge. » Cela dit, leur capacité d’absorption est limitée. « Si ces compresses ne conviennent pas, on peut utiliser des coupelles de protection qui recueillent le lait dans un réservoir. » Par ailleurs, lorsqu’une mère produit plus de lait que nécessaire pour nourrir son bébé, elle peut en faire don à un lactarium… pour le plus grand plaisir des petits prématurés.

4) Combien de temps doit-il téter ?

« En ce qui concerne la durée de la tétée, explique Christiane Rochat, chaque enfant est différent. Certains sont rapides, d’autres lents. Généralement, les nourrissons satisfont environ 95 % de leurs besoins nutritionnels les cinq premières minutes et ont besoin de passer environ quinze minutes par sein pour se rassasier. Au-delà de ce délai, bébé joue plus avec le mamelon qu’il ne tète réellement. »

5) Dois-je le peser après chaque repas ?

Pour s’assurer que bébé a assez mangé, certaines mamans le pèsent avant et après chaque tétée. Les pédiatres jugent cette pesée souvent inutile. « Le meilleur moyen de savoir si bébé a assez mangé, observe Christiane Rochat, c’est de s’assurer qu’il dort pendant deux heures après son repas. Il est possible de compter les couches mouillées. S’il urine régulièrement, c’est qu’il boit assez. »

6) Combien de temps allaiter ?

« Voici une question délicate, explique le docteur Christophe Deloé. Certains spécialistes affirment qu’une maman peut allaiter trois ou quatre ans. Personnellement, je ne le conseille pas. Conformément aux recommandations de l’OMS, je conseille souvent aux mamans d’allaiter les six premiers mois. Après quoi, de toute façon, le lait maternel ne suffit plus à couvrir les besoins nutritionnels de l’enfant et une diversification alimentaire s’impose. »

7) Je dois le sevrer en urgence

Le sevrage brusque inquiète souvent les mamans. « Bébé s’en remettra très bien, explique Christophe Deloé. Il lui faudra une quinzaine de jours d’adaptation pour s’habituer au biberon. Au début, il aura un peu de réticence à voir maman lui mettre ce drôle d’objet dans la bouche. Papa pourra donc, pendant une ou deux semaines, prendre le relais pour déshabituer l’enfant du sein. Ensuite, tout rentrera dans l’ordre. » Concernant le sevrage normal, tout se passe sans accrocs si la suppression des tétées est progressive à raison d’une tétée tous les deux ou trois jours.

8) Il réclame le biberon toutes les heures

Les six à huit premières semaines, le nourrisson a besoin de six biberons par jour, soit un toutes les trois heures.« Cependant, observe Christiane Rochat, d’un enfant à l’autre et parfois d’un jour à l’autre, les rations peuvent changer. Les gros bébés sont naturellement de gros mangeurs et ont parfois besoin d’un biberon  toutes les deux heures et demie. » Attention tout de même : trop de lait donne mal au ventre. « Si le nourrisson réclame un biberon toutes les heures, il faut consulter un pédiatre qui lui prescrira un nouveau lait, plus riche en caséine – substance grasse. »

9) Il régurgite…

Sans doute que le lait qui lui est administré ne lui correspond pas. Raison pour laquelle, lorsqu’un bébé régurgite, il est nécessaire de consulter un pédiatre. Celui-ci choisira un lait plus riche en caséine, ajoutera une farine de caroube dans le biberon ou conseillera un lait épaissi «confort » ou «anti-reflux ».

10) Il veut rester au lait

La majorité des enfants varient leur alimentation vers 4 mois, mais certains préfèrent la retarder encore un peu. À peine la cuillère entre-t-elle dans sa bouche qu’il recrache. Ne vous faites pas de bile. S’il ne veut rien d’autre que du lait, laissez-le tranquille mais proposez-lui la cuillère quotidiennement ; à partir de 6 mois les bébés sont plus actifs, leurs premières dents paraissent et avec, l’envie de passer du liquide au solide.

Adresses utiles
Donner son lait : Lactarium, 26 boulevard Brune, 75 014 Paris, 01 40 44 39 14.
Soutien, conseils allaitement :  La Leche League, 01 39 58 45 84 ou www.lllfrance.org

0.00€0 produits