Nouveauté

Tout ne se joue pas avant 6 ans…

Conseils d'expert

Conseils d'expertBernard : « C’est mon tempérament, docteur, j’ai toujours été comme cela. Je ne changerai jamais. » Mathilde : « J’ai toujours manqué de confiance en moi et je n’imagine pas être autre.» André : « J’ai toujours été un grand anxieux, un grand bilieux. »

J’entends ce genre de phrases tous les jours dans mon cabinet de consultation. C’est tout juste si ce ne sont pas les astres qui décideraient de notre vie ! Ce fatalisme effraie le psychothérapeute que je suis, qui croit au changement et qui le constate tous les jours dans son cabinet.

Certes, nos préjugés sur nous-mêmes et notre environnement se constituent effectivement très tôt. Par exemple, l’estime de soi se constitue dès l’enfance. Sous l’influence d’un tempérament, plus ou moins introverti, de facteurs éducationnels plus ou moins encourageants, l’enfant constituera assez tôt le socle de son estime de soi. Un enfant plutôt affirmé, entendant dès son plus jeune âge : « C’est bien je suis fier de toi, continue comme cela » aura de meilleures bases que l’enfant introverti et critiqué en permanence lors de ses premières tentatives (ou l’enfant trop couvé) : « Fais attention, le monde est dangereux, non n’essaie pas tu n’y arriveras pas… ». Ce dernier pensera rapidement qu’il n’est pas capable et doutera de lui.

Sera-t-il, pour autant, condamné à une vie sans confiance en lui passé l’âge de 6 ans ? Certainement pas !

Un préjugé constitué dans l’enfance ne sera perturbant que s’il est entretenu. Par exemple, si nous retenons essentiellement nos échecs sans voir nos réussites. C’est en modifiant ces habitudes de fonctionnement qu’on va pouvoir agir pour prendre confiance. En prenant conscience du préjugé, de ses conséquences bloquantes sur votre vie, en le remplaçant par un préjugé plus encourageant :
« Après tout, il n’y a pas de raison objective que tu échoues dans cette situation, tu as les compétences, essaies et tu verras, il n’y a guère de risque, c’est en agissant qu’on prend confiance en soi… »

C’est ce type de travail que pratiquent avec succès, tous les jours, les psychothérapeutes avec des adultes souffrants qui n’avaient pourtant reçu aucune base de confiance en eux avant 6 ans.
Alors parents, donnez le meilleur de vous-mêmes, certes, mais ne vous angoissez pas trop à propos de vos attitudes envers vos enfants. Nous commettons tous des erreurs éducatives avec nos enfants, même nous les spécialistes ! Heureusement, en psychologie, rien n’est irrémédiable. C’est ce qui fait un des attraits de ce métier. Nous pouvons changer à tout âge… même après 6 ans !

Frédéric Fanget
Frédéric Fanget est psychiatre et psychothérapeute. Il est l’auteur de Oser : thérapie de la confiance en soi et d’Affirmez-vous (Odile Jacob)

0.00€0 produits