Nouveauté

Que faire quand le couple va mal ?

Que faire quand le couple va mal
image_print

Que faire quand le couple va malRien n’est plus destructeur dans un couple que les non-dits et les querelles latentes. De nombreux couples, pour tirer un trait sur les tensions accumulées au fil des ans, se tournent vers la thérapie de couple. A quel thérapeute demander de l'aide? psychothérapeute ou sexologue ? Quelques conseils pour y voir plus clair.

Quand le couple entre en conflit

Le conflit est aussi naturel à l’homme que la marche. Il lui permet de montrer sa personnalité, de poser des limites ou de demander plus d’attention. Disputes, querelles, chamailleries, quelle que soit sa forme, l’opposition est un langage, un moyen de communication essentiel à l’équilibre individuel, conjugal et familial. Les disputes sont donc incontournables et, bien gérées, tout à fait constructives car elles permettent à chacun d’exprimer ses souhaits. Ceci posé, il est des tempéraments et des personnalités qui rendent les conflits explosifs et destructeurs au quotidien.

Quand demander l’aide d'un thérapeute ?

Il faut consulter à partir du moment où c’est l’escalade, où les demandes ont fait place à des reproches constants, où le dialogue est devenu impossible et lorsque la situation est génératrice de trop de souffrances. Cela est valable pour les conflits conjugaux comme familiaux. Les tensions internes, les blessures tues, les phrases dévalorisantes peuvent avoir raison de l’équilibre individuel ou familial. Pour rétablir ce que nous avons de plus précieux, il est parfois nécessaire de prendre son courage à deux mains et de franchir le pas.

Les thérapies de couples

Selon Serge Hefez, psychiatre, spécialiste des thérapies de couple, « un couple devient stable à partir du moment où les deux partenaires arrivent à se remettre en question. Cela passe souvent par la dispute. Ce ne sera bénéfique que si l’on parvient à ne pas confondre ce qui relève de la demande et ce qui relève du reproche ». C’est là l’objet d’une thérapie de couple, rétablir cet équilibre qui fait défaut, reconstruire un mode de communication où chacun pourra exprimer ce qu’il a, ce qu’il veut et être entendu. Il est essentiel que chacun apprenne à dire ce qu’il accepte de vivre en couple et ce qu’il refuse absolument.

Psychothérapeute ou sexologue ?

Les thérapeutes de couples ou les conseillers conjugaux ont une formation plus spécifiquement centrée sur la dynamique des couples et la résolution des oppositions. Lorsque les conflits semblent se cristalliser sur la sexualité, il est alors possible de s’adresser à un sexologue. Ces difficultés peuvent être abordées par un psychothérapeute comme par un sexologue. Les personnes qui souhaitent évoquer les difficultés sexuelles en les resituant dans le cadre général de leurs relations conjugales opteront pour la thérapie de couple. Celles qui souhaitent simplement améliorer leur entente sexuelle choisiront la sexothérapie. À cet égard, il faut savoir que les sexologues, pour une grande part psychiatres, pourront, si nécessaire, prescrire des médicaments.

Les thérapies familiales

Il arrive que la famille toute entière soit en crise lorsque l’un des membres va tellement mal que cela se répercute sur les autres. Plusieurs causes possibles : une rivalité dans la fratrie, un conflit conjugal ou un des membres de la famille qui perd pied. Alors, patatras tout l’édifice s’écroule comme un château de carte dont on aurait retiré un élément fondateur. Les interactions entre les membres d’une même famille étant intimement liées « le but du traitement, c’est d’aider chacun à se défaire de l’enlacement émotif dans lequel tous, dans nos familles, nous nous trouvons "enchaînés" », souligne le thérapeute spécialiste de la famille Murray Bowen. Il convient donc de ne pas hésiter à consulter à partir du moment où une situation nous échappe et se répercute sur toute la famille.
À cet égard, il faut savoir que ces thérapies sont particulièrement efficaces et indiquées lors des adolescences difficiles.

image_print
0.00€0 produits