Nouveauté

Mentir pour mieux grandir

Mentir pour mieux grandir

Mentir pour mieux grandirNon-dits, entorses à la vérité ou vrais mensonges : la plupart des enfants ont besoin de transformer ou de dissimuler certaines réalités. Pourquoi mentent-ils ? Le mensonge est-il nécessaire à leur épanouissement ?

Quand les enfants mentent-ils ?
Aux États-Unis, des études ont démontré que les enfants mentaient généralement soit pour éviter une punition, soit pour se faire « fabuler eux-mêmes » : « oui, je t’assure j’ai vu le Père Noël ! » Cet exemple jouant un rôle particulièrement important dans leur développement psychoaffectif.
Pourquoi ? Parce que ce type de mensonge qui propulse le petit dans l’imaginaire permet de mettre à distance certaines angoisses et de surmonter plus facilement certaines réalités auxquelles l’enfant n’est pas encore préparé.

Un mensonge entre imaginaire et duperie
Reste que si ce type de mensonge est bien compréhensible et semble être constitutif de l’épanouissement de l’enfant, mentir pour « éviter la sanction» pose davantage de problèmes. Parce que le mensonge est ici manié consciemment et utilisé explicitement pour tromper et duper.
Rechercher la ou les causes du mensonge, apporter l’aide dont l’enfant a besoin, lui expliquer les limites du leurre sont autant de méthodes que pourront ici utiliser les parents pour remédier à ce genre de problème.

Mensonge entre méfiance et confiance
Car si d’une manière générale, le mensonge relève – quand il est bien manié – d’un sens aigu de la stratégie et d’une bonne intuition, il enferme l’enfant dans un perpétuel rapport de méfiance avec les autres. Or, pour bien grandir, chaque petit a besoin de baigner dans un climat de confiance et de bienveillance.

Attitude parentale face au mensonge
C’est donc l’attitude parentale qui régulera l’habitude du mensonge chez l’enfant. En valorisant la vérité, même si celle-ci est douloureuse ou préjudiciable à l’enfant, ils inciteront leur petit à ne pas mentir. Si, au contraire, ils sanctionnent toutes les erreurs de l’enfant ou punissent systématiquement la découverte du mensonge, ils obtiendront de la part de leur petit une attitude de méfiance et de repli sur soi.

Le mensonge, un mimétisme
Les enfants mentent également par mimétisme. En observant leurs parents falsifier la vérité, ils seront naturellement tentés de les imiter. Les parents doivent donc être des modèles de franchise et d’honnêteté pour éviter que leurs enfants ne les singent. Pas si simple, quand on sait combien les occasions de travestir la vérité sont nombreuses et tentantes…

À lire
La vérité sur le mensonge, Marie-France Cyr, Éditions de l’Homme,
14,25 €
La sincérité du mensonge, Marie de Solemme, Dervy-livres, 12,31 €
Questions au psy, Anne Bacus, marabout, 7, 51 €.

0.00€0 produits