Nouveauté

Mais pourquoi il a peur du Père Noël ?

 

father-christmas-1149928_1920

 

Au lieu de se réjouir de la venue du Père Noël, il blêmit à sa seule évocation, est terrorisé à l’idée qu’il entre chez vous le 25 décembre, et éclate en sanglots quand il en croise un dans la rue. Mais pourquoi a-t-il une peur bleue de l’homme en rouge ?

 

1-Un personnage tout puissant

Comprendre

Vous avez beau lui expliquer qu’il va juste venir déposer de beaux cadeaux au pied du sapin, votre bambin a une vraie trouille du Père Noël. Que cache donc cette frayeur ? « Si la plupart des enfants trouve le Père Noël sympathique, il peut néanmoins apparaître effrayant à certains d’entre eux, qui redoutent son intrusion au sein de la maison, explique Dominique Gobert, pédopsychiatre et psychanalyste. Ce Père Noël, capable de pénétrer chez eux, tout en restant invisible, les effraie. Ils se le représentent comme un être aux pouvoirs surnaturels, au même titre que les personnages magiques, fées, montres et lutins, qui peuplent leur imaginaire. Les enfants lui prêtent une toute puissance fantasmatique qu’ils attribuent en fait inconsciemment à leurs parents. »

Agir

Évitez à tout prix de vous moquer, même gentiment, de votre enfant. Rassurez-le d’abord en lui rappelant que le Père Noël n’a rien à voir avec les cambrioleurs, qu’il ne visite les maisons qu’une fois par an pour offrir des cadeaux. « La meilleure solution pour faire disparaître sa peur, c’est ensuite de l’interroger sur la manière dont il se représente le Père Noël. Demandez lui de vous raconter en détail comment il l’imagine et quels pouvoirs il possède ». Une fois le dialogue amorcé, pourquoi ne pas proposer à votre enfant de dessiner le Père Noël ou même de constituer ensemble une petite figurine à son effigie, qu’il pourra déposer près de ses chaussons ?

2-D’inquiétants sosies

Comprendre

Pas question de lui demander de s’asseoir sur ses genoux le temps d’une photo, il se met à hurler de terreur lorsque vous croisez un Père Noël en faisant les courses… « Rien de plus angoissant pour un petit de moins de sept ans, que de rencontrer le Père Noël en chair et en os dans la rue !, reconnaît Dominique Gobert. Sa peur provient du fait que le réel entre tout à coup en conflit avec son imaginaire. Cette apparition provoque chez lui un trouble et suscite une multitude d’interrogations et de mystères, d’autant plus inquiétants qu’il peut voir plusieurs Pères Noël différents dans la même journée ».

Agir

Comment l’apaiser sans rompre sa croyance en l’existence du Père Noël ?« Les enfants craignent moins le personnage mythique que le mélange avec leurs repères familiers », remarque la psychothérapeute Pascale Rosfelter. Efforcez-vous donc de lui faire établir une frontière entre le Père Noël auquel il rêve, et ceux des grands magasins. Expliquez-lui que ces derniers ne sont que des représentants ou des envoyés du Père Noël, qui ont emprunté son déguisement le temps des fêtes.

 

Le moment du doute

C’est vers 5 ans et demi, 6 ans, lors de la dernière année de maternelle, que le doute en l’existence du Père Noël commence à s’installer. Les soupçons de votre enfant se multiplient ? Bonne nouvelle, c’est la preuve qu’il grandit ! S’il vous interroge mais que vous n’êtes pas sûre qu’il soit encore prêt à perdre ses illusions, évitez de lui répondre et demandez-lui plutôt ce qu’il en pense. Vous serez sans doute la plus étonnée des deux.

 

À LIRE

Pour lui

- Le père Noël qui avait peur des enfants, Hemma 9,95 euros. Le roman est présenté dans une petite valise en nylon contenant des feutres et 3 livres de coloriage.

Pour vous

- Il était une fois le bon Dieu, le père Noël et les fées. Dominique Gobert. Albin Michel, 13 euros.

- L’ours et le loup, mondes imaginaires, cauchemars et jeux d’enfants de Pascale Rosfelter Calmann-Lévy, 15,35 euros.

- Psychanalyse des contes de fées. Bruno Bettelheim. Pocket, 8,60euros.

 

 

0.00€0 produits