Nouveauté

Leur donner le goût des livres

Leur donner le goût des livres

Leur donner le goût des livresDès 8 ou 9 mois, bébé est sensible aux livres. Même s'il ne saura lire que quelques années plus tard, il en regarde les couleurs, les touche, les sent, les mâchouille. Tous ses sens sont sollicités dans cette aventure littéraire qui commence ! Comment lui faire aimer les livres ? Conseils.

Le philosophe Paul Ricœur disait que l’être humain est d’abord et avant tout un être « d’histoire ». Il s’inscrit dans une histoire familiale, sociale, culturelle et les histoires qu’on lui conte lui permettent de grandir dans une histoire relationnelle et dans une transmission d’idées et de repères.

Initiation au livre : L’imagier de l’éveil
Les études convergent pour donner à « l’histoire » une place prépondérante dans la construction du sujet. Très tôt, les imagiers qui ont vocation à faire découvrir les mots du quotidien vont être pour bébé un tremplin vers la communication verbale. Ils lui permettront de nommer ce qui l’entoure et d’interagir avec ses parents. Les bébés leur accordent une grande attention, pressentant leur importance dans sa future communication. Le professeur en pédopsychiatrie, Bernard Golse, remarque ainsi, dans la préface de l’ouvrage Les livres c’est bon pour les bébés, que « le livre sollicite avec force l’affectivité et la construction du langage ».

Les histoires à lire : miroir du vécu
Les histoires qu’aiment les petits sont celles qui racontent leur quotidien. Elles sont rassurantes. Le héros mange ou ne veut pas manger, va se coucher, va au parc, prend son bain, éclabousse… L’enfant aime voir le héros effectuer les mêmes choses que lui, rencontrer les mêmes interdits, avoir les mêmes jeux. Ces livres lui parlent de ses angoisses, de ses peurs et l’aident à les surmonter. Pour Donald Winnicott, ils lui permettent de lier les événements entre eux et lui donnent le sentiment d’une « rassurante continuité ».

Les livres, une aventure naturelle ?
Conclusion ? Tous les enfants aiment naturellement lire. Parce que les livres leur parlent d’eux et sont l’occasion d’un échange verbal de qualité avec les parents. Ce temps de partage et d’apprentissage est doux et constructif. De la voix parentale émane de la complicité et de la tendresse. En outre, l’enfant apprécie ce temps quotidien que le parent lui consacre. Pour la psychiatre Marie Bonnafé, un contact précoce avec le livre et les histoires est bénéfique au petit qui y prend goût.

Lire seul et avec vous !
Continuer à raconter des histoires à son enfant, même s’il commence à lire, représente donc le meilleur moyen de continuer à stimuler son goût du livre. Prévoir des moments de lecture, limiter la dictature de la télé ou du jeu vidéo pour privilégier les échanges calmes autour d’un texte, donne à l’enfant l’envie de les perpétuer. Le psychologue Didier Pleux préconise à ce titre de ne pas baisser les bras si l’enfant refuse de lire. Son futur plaisir provient de petites frustrations que sont les moments parfois imposés au calme dans sa chambre avec un livre.

Les contes, des livres pour se construire
Enfin, la découverte d’histoires va permettre à l’enfant de s’enrichir de connaissances et de se construire en tant qu’individu. Cette prise de conscience est souvent lente. Elle passe par exemple par le récit de contes de fées. Le Petit Chaperon rouge, Blanche-neige, la Belle au bois dormant… autant de récits où se croisent le bien et le mal, le gentil et le méchant. Le mal y est souvent représenté avec des pouvoirs maléfiques, par un dragon, une sorcière, un animal féroce, une reine rusée… L’enfant s’identifie au personnage le plus sympathique, à celui qui illustre le bien. Il vit ses souffrances, ses épreuves et finit, après mille embûches, par triompher avec lui. Selon Bruno Bettelheim, auteur de Psychanalyse des contes de fées, « les contes mettent l’enfant en présence de toutes les difficultés fondamentales de la vie et il en reçoit de manière symbolique des suggestions sur la manière de traiter les problèmes ainsi que l’assurance qu’il peut les vaincre ». Le sentiment de force, le plaisir de ces moments intenses et leur répétition va peu à peu s’imprimer et lui donner un goût durable pour la lecture.

0.00€0 produits