Nouveauté

Les examens de grossesse en question

Les examens de grossesse en question

Les examens de grossesse en questionBeaucoup de questions se posent pendant la grossesse. Bébé est-il bien placé ? Comment va-t-il ? Dois-je me fier aux résultats des examens sanguins ? Dois-je faire une amniocentèse ? Les examens de grossesse préviennent les risques de complication pour que votre grossesse se déroule au mieux.

Le dosage sanguin est un examen fiable.
Faux. Cet examen n’est pas très fiable à ce jour. Il indique en pourcentage le risque d’avoir un enfant anormal. En tout état de cause, l’échographie reste souvent le meilleur indicateur.

Il est possible de retourner bébé manuellement.
Vrai. Certains médecins proposent à la fin du huitième mois de retourner un bébé qui se présente par le siège. La future maman doit alors prendre des médicaments visant à décontracter son utérus et son bébé pour faciliter la manœuvre. Pratiquée sous contrôle échographique, elle n’est toutefois pas systématiquement réussie.

Les médecins sont souvent alarmistes.
Vrai. Même si la critique du corps médical reste, en France, taboue. Il faut bien reconnaître que le droit médical actuel tend à les rendre très prudents, ce qui incite certains médecins à être plus alarmistes qu’ils ne le seraient sans les dernières décisions de justice en faveur des patients n’ayant pas été correctement informés. Cela a pour conséquence la pratique inutile de certains examens et une surdose de stress pour les futures mamans.

L’amniocentèse est un examen sans risques.
Faux. Cet examen pratiqué sous contrôle échographique consiste à traverser la paroi abdominale à l’aide d’une aiguille fine pour prélever du liquide amniotique. Les cellules fœtales qui en sont issues permettent de dresser une carte génétique du bébé et donc de déceler les anomalies. Sur cent amniocentèses pratiquées, seulement une révélera une anomalie pour une femme de 30 ans. Les risques de fausse couche après cet examen sont de 1 à 2 %.

L’amniocentèse sera bientôt inutile.
Vrai. Le sang maternel contient des cellules fœtales minuscules. Dans quelques années, grâce à un nouveau procédé de tri et à des filtres très fins, ces cellules pourraient être capturées et permettre une étude génétique de bébé sans examen invasif pour la mère et sans risques pour le bébé.

0.00€0 produits