Nouveauté

La naissance de bébé : Que de changements pour les parents !

La naissance de bébé : Que de changements pour les parents !

La naissance de bébé : Que de changements pour les parents !Si devenir parents est la plus belle des aventures, la naissance d'un bébé est souvent synonyme de changements pour le couple. Edwige Antier nous guide sur le chemin parfois difficile de la parentalité. Elle livre ses conseils pour que l'arrivée de bébé se fasse sans heurt pour les nouveaux parents.

Que change la naissance d’un enfant dans la conjugalité ?
Une femme qui vient d’avoir un bébé n’est pas très disponible. Elle est presque toujours dans sa bulle. Si le papa a été préparé à cela, il ne sera pas étonné ou désemparé face au séisme que provoque la venue d’un enfant. Il faut savoir que c’est transitoire et que plus le père soutiendra sa femme, plus il partagera avec elle les émotions de cette naissance et plus vite il la récupérera.

Comment la naissance d'un enfant peut-elle se traduire au quotidien ?
Si une mère s’assoupit avec son bébé au sein et que son homme lui dit « il faut que tu commences à le sevrer », elle n’aura pas envie d’être tendre avec lui. Si, au contraire, il la complimente en lui disant « comme tu es belle comme ça », elle va se sentir bien, comprise et aura envie d’être câline avec lui.

La naissance d'un enfant peut-elle mettre le couple en danger ?
Oui, si on est immature ou si on ignore ce que je viens de dire. Sinon, c’est une immense chance de progresser dans la complicité conjugale. Mettre au monde un petit être humain est un émerveillement quotidien, si on partage ce sentiment, si l’enfant a été conçu dans le désir des deux parents, c’est une expérience qui fait grandir le couple.

Après la naissance d'un enfant, y a-t-il des périodes plus difficiles à gérer ?
Oui. Quand l’enfant a entre 9 mois et 3 ans, c’est un moment à haut risque pour le couple. L’enfant demande beaucoup d’attention. Il touche à tout, bouge sans cesse et nécessite une surveillance. Il y a peu de moments d’intimité pour le couple, on ne peut plus téléphoner tranquillement, se reposer, partager des moments de complicité.

Que conseillez-vous aux parents de jeunes enfants pour préserver leur couple ?
Je conseille aux parents ce que j’appelle une ordonnance complicité : sortir à deux un soir par semaine ou passer une soirée à la maison sans enfant, partir un week-end par mois et s’échapper une semaine par trimestre. Cela peut paraître lourd à organiser ou coûteux mais ça l’est bien moins qu’un divorce.

À lire

J’élève mon enfant, Laurence Pernoud, Horay, 20,90 €
Éveiller, épanouir, encourager son enfant, Tim Seldin, Nathan, 16,50 €

Élever mon enfant aujourd’hui, Edwige Antier, Robert Laffont, 26 €

0.00€0 produits