Nouveauté

La mère parfaite

Conseils d'expert

la mere parfaiteOn raconte que Freud, à qui une mère demandait des conseils pour élever au mieux ses enfants, lui répondit quelque chose comme: "Faites comme vous voulez, de toutes façons ce sera mal."

Cette réplique, que l'on peut trouver décourageante, me fait l'effet inverse. Je trouve plutôt rassurant qu'il n'y ait pas de perfection possible: cela m'évite de courir après. Freud aurait pu ajouter: "Et tant mieux."

Toutes les mères savent que la perfection n'existe pas plus en éducation qu'ailleurs. Ce qui ne les empêche pas d'essayer quand même et de se culpabiliser de ne pas y parvenir. Pourtant, en tant que psychologue, je suis absolument convaincue que la mère parfaite ne pourrait être que néfaste pour ses enfants.

Comment critiquer une telle mère? Comme s'opposer à elle, la remettre en question, exercer ses forces toutes neuves? Comment, jeune fille, entrer en rivalité avec elle qui est si gentille? Comment, adolescent, la quitter, elle qui est si aimante? Comment enfin pouvoir grandir en espérant faire mieux? Avoir une mère parfaite, ce serait à vous décourager d'avoir à votre tour des enfants.

Ou alors, il faudrait qu'elle soit parfaitement imparfaite… N'est-ce pas ce qu'exprimait le célèbre pédiatre anglais Winnicott en appelant de ses vœux la mère "passable". C'est-à-dire la mère suffisamment bonne, mais pas trop. Aimante, mais pas étouffante. Gentille, mais parfois énervante. En un mot: faillible. Une mère "passable", ce serait aussi une mère dont on peut se passer. Quand on est petit, parce qu'on a assez de force en soi pour attendre qu'elle revienne sans perdre confiance dans la vie. Quand on est grand, parce qu'on peut la quitter et aller son chemin, solide sur ses deux jambes. Que
l'enfant puisse se passer de sa mère, n'est-ce pas le but de l'éducation?

Etre une mère parfaite garantirait-il le fait d'obtenir des enfants parfaits? Même pas. Ces petits ingrats trouvent le moyen d'avoir leur propre tempérament plutôt que d'être une cire à façonner. De plus ils se laissent influencer par bien d'autres sources, amicales ou télévisuelles, nettement moins "parfaites"…

Alors à quoi bon se culpabiliser de ses imperfections, quand il suffit seulement de faire de son mieux, d'aimer et d'être soi? Car parfaite, vous pouvez l'être, en étant juste la mère que vous portez en vous, avec vérité et simplicité, face à cet enfant-là, instant après instant, …

Anne Bacus
Anne Bacus est docteur en psychologie, psychothérapeute et mère
de deux enfants. Anciennement chargée de cours à Paris
X-Nanterre, elle est l’auteur de best-sellers sur l’enfance
et l’éducation.
Elle travaille, en cabinet privé, auprès d'adultes
et d'enfants. Psychologue en crèche, elle forme aussi des
travailleurs sociaux et des assistantes maternelles. Anne Bacus
est, entre autres, l'auteur de Toutes les questions au psy, paru
en 2001, et de L’autorité, pourquoi, comment ?, paru
en 2005 aux éditions Marabout.

0.00€0 produits