Nouveauté

Il ne se remet pas de la perte de son père

Vos questions - se contruire

Vos questions - se contruireJ’ai deux enfants. Mon fils aîné de 14 ans n’est pas bien dans sa peau. Ses résultats scolaires sont très médiocres. À l’âge de 8 ans, son papa – dont il était très proche – est décédé d’un cancer. Nous avons beaucoup discuté ensemble de cette tragédie. Mais mon fils ne m’écoute pas. C’est un sujet qui le fait pleurer. Il est allé plusieurs fois – à reculons – consulter un psychologue… cela n’a rien changé.
Je me suis remarié. Mon époux a « adopté » mes deux enfants avec amour. Mais mon fils, lui, recherche systématiquement les conflits, comme s’il refusait d’aimer un autre homme par peur d’oublier son père. Dernièrement, il a accroché deux photos de lui et de son papa près de son lit. Est-ce positif ? Que dois-je faire pour lui redonner le sourire ?
Sophie, 29 ans

Votre fils, devenu adolescent, se remet à souffrir du manque de son père trop tôt disparu. Cette souffrance l’empêche tout à la fois de s’attacher à son beau-père et de s’épanouir lui-même. Il ne se donne pas le droit d’être heureux. Vous avez fait tout ce qui était en votre pouvoir pour l’aider. C’est une bonne chose qu’il ait les photos de son papa près de lui. Ainsi, il peut s’adresser à lui.
Si les choses ne s’améliorent pas, voici deux pistes. D’une part, votre mari peut parler avec lui, créer un lien, faire davantage d’activités « entre hommes », sans pour autant prétendre remplacer son père. D’autre part, vous pouvez prendre rendez-vous avec lui dans un centre de soin pour adolescents. Il se confiera mieux hors de la famille.

0.00€0 produits