Nouveauté

Il a peur du noir

Il a peur du noir

Il a peur du noirLa plupart des enfants âgés de 2 à 5 ans ont peur du noir. La raison ? Leur imagination s’enrichit et se met au service de leurs craintes dès que le noir se fait autour d'eux. À nous toutefois, de leur apprendre à se dominer, en douceur pour que la peur du noir ne soit plus qu'un mauvais souvenir. Analyse et conseil pour combattre cette peur.

L'insécurité dans le noir

Jusqu’alors, il supportait l’obscurité... mais le voilà soudain qui se met à réclamer la lumière chaque soir, pour s’endormir. La peur du noir est très fréquente chez les enfants. « Le noir, explique Anne Bacus, représente une véritable perte de repères. L’enfant ne voit plus ceux qui l’aiment. » Du reste, dans le noir, le petit monde qu’il s’était organisé disparaît tout à coup pour laisser place à un environnement inquiétant,  duquel peuvent surgir sorcières et monstres dévoreurs…

Anxiétés chroniques face à la nuit

À un âge où la frontière entre le réel et le fictif est trouble, l’obscurité entraîne donc un cortège de scénarios où le pire peut arriver à chaque instant.... « Passé 7 ou 8 ans, observe de son côté Lyliane Nemet-Prier, psychologue clinicienne, il se peut encore qu’un petit, qui avait pourtant dominé sa crainte de l’obscurité, connaisse une rechute. » Pas de panique pour autant ! «  La peur du noir est constante chez les enfants. Elle resurgit souvent en fonction de leurs anxiétés du moment – difficultés scolaires, déménagements, etc." Cela étant, qu’elle soit passagère ou non, il s’agira, pour les parents, de la comprendre et d’en analyser les causes.

Familiariser l’enfant au noir

Pour cela, il convient de rester avant tout compréhensif. Non pas en ridiculisant ou en distrayant l’enfant. Mais en le rassurant. En le familiarisant avec ce qui le terrifie. En lui apprenant à exorciser ses angoisses, par le dessin par exemple. En le prenant par la main pour lui montrer qu’il n’y a pas de monstre sous le lit. Il est également possible de lui installer une veilleuse, de lui apprendre à manipuler les commutateurs électriques, ou encore de lui confier une lampe de poche pour la nuit. Dans tous les cas, il ne faut pas craindre qu’une mauvaise habitude s’installe. L’angoisse du noir passe naturellement avec l’âge.

À lire
Même pas peur, Anne Bacus, Marabout, 8 euros.
L’Enfant et ses peurs, Colette Laterras et Ania Beaumatin, Milan, 5,50 euros.

0.00€0 produits