Nouveauté

Grossesse : femmes enceintes, attention à la toxoplasmose !

Grossesse : femmes enceintes, attention à la toxoplasmose !

Grossesse : femmes enceintes, attention à la toxoplasmose !La toxoplasmose est une maladie à laquelle la femme enceinte doit prendre garde. Comment la toxoplasmose se transmet-elle ? Quels en sont les symptômes, les risques ? Liliane Grangeot-Keros* nous en dit plus sur la toxoplasmose.

PsychoEnfants : Qu’est-ce que la toxoplasmose ?
Liliane Grangeot-Keros : C’est une infection qui est liée à un parasite nommé toxoplasme. Les chats mangent des rongeurs, des oiseaux et s’infectent. Ils excrètent alors des parasites dans leurs selles et contaminent la terre. Le chat excrète le toxoplasme pendant trois semaines après le début de l’infection. Ainsi, lorsqu’on mange des légumes qui ont poussé dans la terre où lorsqu’on consomme de la viande de mouton et autres animaux brouteurs, on peut se contaminer.

PE : Pourquoi la femme enceinte est plus sensible à la toxoplasmose ?
L.G-K : La femme enceinte n’y est pas plus sensible. En France, 50 % de femmes ont des anticorps qui les protègent de cette infection. Si une femme enceinte a des anti-corps, elle ne risque rien. Si la femme n’a pas d’anticorps, elle a 1 % de risque d’être infectée par le toxoplasme durant la grossesse.

PE : Comment se manifeste la toxoplasmose ?
L.G-K : La toxoplasmose est une maladie qui est très souvent asymptomatique (pas de signes cliniques). Lorsqu’il y a des signes cliniques, le sujet peut ressentir un peu de fièvre, avoir des ganglions, signes qui ne sont donc pas très distincts de ceux observés dans d’autres maladies. Souvent, les personnes qui sont atteintes de toxoplasmose ne le savent pas et guérissent d’elles-mêmes.

PE : Les risques de toxoplasmose sont plus importants pour une femme enceinte…
L.G-K : Oui. La future mère peut en effet transmettre cette infection au fœtus. Celui-ci peut, notamment, avoir une atteinte oculaire plus ou moins importante, en général sur un seul œil. Exceptionnellement, cette atteinte peut être bilatérale. Si l’infection a lieu au début de la grossesse, il peut y avoir une atteinte cérébrale qui peut être très grave.

PE : Quels sont les examens à pratiquer ?
L.G-K : Une recherche d’anticorps anti-toxoplasmose est réalisée en début de grossesse. Les femmes enceintes qui n’ont pas d’anticorps sont examinées tous les mois. Lorsqu’une toxoplasmose est découverte chez la femme enceinte, un diagnostic prénatal de l’infection fœtale peut être réalisé sur le liquide amniotique, à partir de la 18e semaine d’aménorrhée (semaines après les dernières règles) et au moins 4 semaines après le début de l’infection maternelle. La surveillance échographique permet de repérer d’éventuelles anomalies.

PE : Quels traitements pratique-t-on contre la toxoplasmose ?
L.G-K : Lorsque la femme enceinte est infectée, un médicament lui est alors prescrit. Lorsqu’on détecte du toxoplasme dans le liquide amniotique, le fœtus est infecté et il faut alors opter pour un autre traitement, plus efficace. Avec une bonne prise en charge, les enfants infectés sont très rarement atteints gravement.

PE : Quelles sont les précautions à prendre ?
L.G-K : La femme enceinte ne doit pas changer la litière du chat elle-même. Pour nettoyer la litière, l’eau de javel est inefficace car elle ne tue pas ce parasite. Il faut donc privilégier l’utilisation de l’eau bouillante.
Elle doit bien faire cuire sa viande et ses légumes. La congélation élimine également les toxoplasmes qui éclatent lorsqu’on décongèle les produits. Et enfin, il faut faire attention lorsque les repas sont pris à l’extérieur, la nourriture n’est peut-être pas aussi bien préparée.

BIO
* Docteur Liliane Grangeot-Keros, Maître de conférences des universités –Praticien hospitalier dans le Service de Microbiologie-Immunologie biologique à l’hôpital Antoine-Béclère de Clamart.

0.00€0 produits