Nouveauté

Décès de Laurence Pernoud

Décès de Laurence Pernoud

Décès de Laurence PernoudLaurence Pernoud est l’auteur de «J'attends un enfant» et de «J'élève mon enfant». A l’âge de 90 ans, Laurence Pernoud s'est éteinte le 1er janvier 2009. Retour sur le parcours étonnant de Laurence Pernoud, une femme qui a beaucoup fait pour les mères.

Auteur de livres à succès principalement dédiés aux futures mères et aux parents, Laurence Pernoud s’est éteinte à son domicile parisien à l’âge de 90 ans.

Née le 13 octobre 1918 d'un père suisse et d'une mère grecque, elle suit des études de lettres et de droit, avant de travailler à New York pour l'agence United Press.

En1953, alors qu’elle est enceinte, Laurence Pernoud recherche un ouvrage susceptible de répondre à toutes ses questions de future mère. En vain. Elle décide alors d’écrire elle-même ce livre en sollicitant l’aide d’obstétriciens. Malgré de nombreux refus, son ouvrage J'attends un enfant finit par voir le jour en 1956, année où naît son deuxième fils.
C’est principalement en tant que mère que Laurence Pernoud s'adresse aux femmes. Elle aborde cependant tous les aspects de la grossesse, aussi bien scientifique que psychologique. Le livre s’impose rapidement comme une référence grâce à son sérieux mais également à la justesse des mots utilisés et dans lesquels les lectrices se retrouvent.

Forte de son succès, elle fait paraître en 1965 J'élève mon enfant. Depuis, les deux titres régulièrement actualisés avec l’aide d’une équipe pluridisciplinaire ont été lus par des millions de personnes à travers le monde. Ils sont ainsi diffusés dans soixante-dix pays en français et traduits en quarante langues.

Pendant plus de 20 ans, Laurence Pernoud poursuit sa carrière en prenant la direction d’une collection chez Stock, où elle publie une centaine d'ouvrages sur la maternité et la petite enfance, avec de nombreux spécialistes dont Hubert Montagner, T Berry Brazelton, René Zazzo.
Jugée quelque peu conservatrice par les féministes, elle avait cependant pris position pour la semaine de 35 heures pour les mères de famille dans son ouvrage Il ne fait pas bon être mère par les temps qui courent et avait même accepté de figurer sur la liste de Simone Veil lors des élections européennes de 1984.

Officier de la légion d’honneur et grand-mère de plusieurs petits-enfants, elle aura réussi à trouver une place de choix dans le quotidien de plusieurs générations de parents.

0.00€0 produits