Nouveauté

Concilier vie privée et vie professionnelle

Concilier vie privée et vie professionnelle - PsychoEnfants

Concilier vie privée et vie professionnelle - PsychoEnfantsUn agenda de ministre dans la tête, toujours sur la brèche, vos minutes sont précieuses et votre organisation quotidienne périlleuse. Au boulot, vous donnez tout ce que vous avez et à la maison, tout ce qui reste. Du coup, les dîners aux chandelles et les rendez-vous coquins se raréfient, vous vivez ensemble mais c'est à peine si vous vous croisez. Quand le rythme de la vie s'emballe, concilier vie privée et vie professionnelle devient un vrai défi à relever de toute urgence !

L'œil rivé sur la montre, une « to do » liste sous les yeux, Delphine optimise. Elle enchaîne les activités, les courriers urgents et les mille petites choses à faire qu'elle a notées fébrilement de peur d'oublier. A l'heure de quitter le boulot, elle file faire deux courses avant de récupérer le petit dernier. En surveillant les devoirs de l'aîné, elle lance une machine et prépare le dîner. Quand Jules rentre, elle lui décoche un bisou rapide et retourne à son gigot. Après le repas elle couche les enfants, brique un peu la cuisine puis s'attèle au repassage. Fourbue, elle finit par s'allonger près de Jules en face du petit écran et comme toujours elle s'endort là, lessivée.

 

1- Jouer à l'équilibriste

Delphine, comme Jean, PDG débordé ou Paul maniaque et perfectionniste à ses heures ont un rythme de vie infernal, ils enchaînent les activités, sans se laisser le temps de souffler, de goûter la vie. Mais, Pourquoi ? Pour la psychologue Marie Haddou la recherche de performance et la productivité induisent parfois chez certaines personnes des modes de fonctionnement qui nuisent férocement à leur quotidien. Portraits robots.

 

Identité : je bosse donc je suis

L'acharné de travail. Il est efficace, multiplie les initiatives, ne refuse aucun projet, bref quand il s'agit de boulot il ne sait pas dire non ! Il rentre tard, repart travailler tôt et utilise ses week-ends à peaufiner les dossiers en cours. Il vit son boulot comme le miroir de lui-même. Il cherche par ses promotions successives à se prouver à lui-même qu'il a de la valeur. Sa quête de performance est souvent aussi importante que son manque d'estime de soi.

 

L'éducation du devoir

Le devoir avant le plaisir ! Il a grandi dans une famille ou cette phrase rythmait le quotidien. Les devoirs était le préalable à toute discussion, les tâches ménagères étaient incontournables et les compliments étaient absents. Il culpabilise s'il reste assis sans rien faire, ne supporte pas l'inactivité et trouve toujours les moyens d'avoir mille choses à faire. Car bien sûr, il doit rendre service, même s'il n'a vraiment pas le temps.

 

La perfection pour règle de vie

Le plus-que-parfait. Tout ce qu'il entreprend doit être parfaitement réalisé. Toujours tiré à quatre épingles, des enfants surdoués, un boulot où il excelle, des amis forcément sympathiques et une maison nickel. Pour tout assumer, avoir de l'énergie ne suffit pas il lui faudrait le don d'ubiquité. C'est sûr qu'à deux ou trois il aurait plus de chance d'y arriver.  Derrière ce désir de perfection se cache un mal sournois et insidieux, une souffrance muette : un besoin maladif d'être aimé.

 

Pas de salut hors du « je contrôle tout »

Le directeur. Véritable chef d'orchestre d'une vie ou tous les musiciens de sa troupe doivent suivre ses instructions. Il est doué pour l'organisation et a du mal à déléguer. Quand l'enfant paraît, la jeune mère victime de ce mal peut se perdre. Elle fait tout car elle est sûre que personne mieux qu'elle ne peut organiser la vie de son petit, la maison, les repas. Obnubilée, elle peut laisser partir sa vie professionnelle et personnelle à vaux l'eau. Dictatoriale avec la nounou, avec le mari, dilettante au boulot et épuisée avec bébé.

 

2- Attention au vertige !

A jongler entre les obligations, sans répit, à force de déambuler sur la corde raide, l'équilibre personnel vacille et la vie privée comme la vie professionnelle peuvent être mal menée.

Quelque soit l'énergie de départ, à trop vouloir en faire, les batteries s'usent et la machine la mieux rodée se dérègle.

 

Epuisé chronique

Vous vous endormez comme une masse, vous vous réveillez fatigué, vous avez des accès de somnolence pendant la journée. Vous n'êtes pas vraiment disponible pour les autres, vous les écoutez d'une oreille, vos enfants vous épuisent et l'inactivité de votre conjoint vous met dans des fureurs noires. Même s'il continue à participer comme il le faisait aux tâches quotidiennes, pour vous il ne fait vraiment rien de rien.

Au boulot : surmené

Vous n'êtes plus vraiment efficace. Alors que vous régliez les difficultés en un temps record, aujourd'hui vous perdez du temps alors que vous voulez en gagner, vous vous sentez en permanence débordé. Ce que vous preniez pour un défi stimulant, devient une montagne infranchissable. Votre collègue sur qui hier vous ne tarissiez pas d'éloge est devenu étrangement incompétent. Les pensées s'encombrent dans votre esprit, les priorités se mêlent, tout vous coûte, vous en faites trop !

 

En privé : un poil irritable !

Vous chantiez en prenant votre douche, vous preniez le temps de prendre un bain moussant, vous lui mitonniez de bons petits plats ou organisiez régulièrement une soirée massage aux huiles essentielles. Maintenant vous vous envoyez plutôt des « tu pourrais t'occuper des enfants », « j'en ai marre que tu laisses traîner tes affaires » et d'autres petites phrases bien senties régulièrement accompagnées de jolis noms d'oiseaux.

Une libido proche de zéro

Où sont passés les fous rires en duo sans raison, à se regarder étonnés de ces minutes de pur bonheur ! Les balades en amoureux et les réconciliations sur l'oreiller. D'ailleurs où est passée votre libido tout court. De fervent adepte du Kama-Sutra, vous êtes devenu accro au sommeil réparateur. Est-il encore possible, avec des journées de fous, un patron colérique ou des enfants tyranniques, de penser à la bagatelle ? En cela, selon le psychiatre Philippe Brenot, les hommes et les femmes diffèrent. Alors que les femmes se laissent souvent submerger, les hommes en général restent des amants pour qui la plus grande détente demeure la sieste coquine. Ne seraient-ils pas en cela un peu des sages, qui savent goûter ce que la vie à de bon a offrir ?

 

3- Trouver le bon équilibre

Selon Marie Haddou, le secret est sans doute là : savoir prendre le temps de vivre.

Eviter le gaspillage d'énergie

Vous êtes épuisé, surmené, irritable. Vous avez probablement besoin de vacances ou de moments pour vous détendre. Economisez-vous, si vous le pouvez faites vos courses par internet, laisser les enfants chez les grands-parents de temps en temps ou organisez vous avec un couple d'amis pour jouer à tour de rôle les baby-sitters sur un week-end. Redéfinissez vos priorités et dites non au déjeuner tous les dimanches midi chez les beaux-parents, aux copines qui vous pompent toute votre énergie, aux enfants qui en veulent parfois trop.

Veiller à votre bien être

Vidé, il est bien difficile de donner du temps et de l'amour et parfois même d'en recevoir. Votre source est tarie, ressourcez vous. Vous avez besoin de moments de farniente, de calme, voire de solitude. Faites une cure de thalassothérapie, un dîner entre copains, une après midi à ne rien faire, une balade en montagne. Mais votre bien être demande plus encore, il demande des parenthèses d'égoïsme quotidien, selon Marie Haddou, qui fait l'éloge des pauses sources d'énergie et de la lenteur créative. Et si perdre son temps c'était en gagner ?

 

Prendre le temps d'aimer

Vous devez allez au boulot, faire les courses, vous occuper des papiers, téléphoner à tante Agathe... Et si vous pensiez avec délectation à votre café du matin, à votre déjeuner avec Valérie votre meilleur amie, à votre après midi de repos ce vendredi ou au week-end surprise que vous préparez ?  Au lieu de pensez « devoir » et si vous  pensez « plaisir » ? En vous donnant du temps, en vous bichonnant vous serez plus calme, plus détendu, mais aussi plus efficace. Votre vie de couple pourrait bien être plus douce et plus audacieuse et votre vie professionnelle plus énergique. Finalement la première priorité c'est votre bien-être. C'est lui qui va rendre votre vie plus belle et vous donner le temps d'aimer.

0.00€0 produits