Nouveauté

Cellulite : quelle technique anti-capiton choisir ?

Cellulite : quelle technique anti-capiton choisir ?

Cellulite : quelle technique anti-capiton choisir ?La cellulite est une source importante de complexes chez les femmes. Comment se débarrasser de la cellulite ? Quelles sont les techniques susceptibles de faire disparaître ces zones graisseuses inesthétiques ? Un point sur la cellulite avec le Dr Catherine de Goursac*, médecin esthétique.

Existe-t-il une ou plusieurs sortes de cellulite ?

Dr Catherine de Goursac : Il existe trois types de cellulite. Chaque type répond à un traitement différent.

1) La cellulite graisseuse : on la retrouve généralement chez des femmes rondes ayant pris un peu de poids.

2) La cellulite avec rétention d'eau : il s'agit souvent de femmes minces mais ayant des jambes lourdes et très enrobées. C'est toute la jambe qui est touchée. Cette rétention d'eau est due à une insuffisance lymphatique.

3) La cellulite fibreuse : d'origine génétique, elle touche des femmes plutôt minces, voire sportives. Cette cellulite est dense, douloureuse et très localisée. On la retrouve aux endroits typiques de la cellulite féminine.

Quel que soit le type de cellulite, il s'agit d'une source de complexes chez les femmes et un motif très fréquent de consultation. Or pour l'instant nous ne sommes pas si performants dans ce domaine mais arrivons à obtenir tout de même un certain degré d'amélioration. Nous testons de nombreuses techniques et maintenant nous en sommes même à combiner des traitements entre eux pour potentialiser les résultats.

La lipoaspiration contre la cellulite

En matière de cellulite, la technique de référence est la lipoaspiration. Ce traitement classique est invasif (opération chirurgicale avec hospitalisation et anesthésie) mais tout à fait efficace. La lipoaspiration s'adresse aux femmes jeunes. Passé 30-35 ans, il est de moins en moins recommandé en raison du relâchement cutané (enlever de la graisse sans retendre la peau ne donne pas toujours un résultat esthétique). Contrairement à une idée répandue, il faut savoir que la cellulite ôtée par lipoaspiration ne revient pas à cet endroit. On a enlevé un capital graisseux qui ne pourra pas se reconstituer. Le traitement de chaque zone est donc définitif. Attention toutefois à l'irrégularité des résultats, d'où l'intérêt de choisir un chirurgien bien expérimenté.

Cellulite et lipolyse laser

Cette technique est nettement moins invasive et l'anesthésie n'est que locale. Différentes longueurs d'ondes combinées (1064nm, 1320nm, 980nm) sont aujourd'hui utilisées. On introduit une fine aiguille qui va produire de la chaleur et ainsi détruire les cellules graisseuses. La lipolyse laser coagule en même temps les vaisseaux sanguins avoisinants, réduisant ainsi les bleus et les risques d'hématomes. La lipolyse laser a ceci de très performant, elle stimule aussi la collagenèse, ce qui favorise la rétraction de la peau.

Cette technique s'applique particulièrement bien aux petites surcharges graisseuses de la quarantaine avec un petit relâchement cutané. Ainsi, en l'absence de relâchement cutané (chez les femmes jeunes), c'est la lipoaspiration qui est recommandée, mais en présence d'un relâchement cutané, il est préférable de se tourner vers la lipolyse laser.

Les ultrasons au secours de la cellulite

Ils peuvent être appliqués en interne ou en externe. En interne, ils semblent très efficaces, mais la technique n'est pas encore bien codifiée. En externe, ils sont actuellement un peu décevants, mais cette technique est une voie d'avenir.

La radiofréquence contre la cellulite

Cette technique utilise des ondes électromagnétiques qui passent entre plusieurs pôles. L'octopolaire (entre 8 pôles) donne une meilleure efficacité que le bi ou tripolaire. Comme pour la lipolyse laser et les ultrasons internes, la radiofréquence détruit définitivement les adipocytes par la chaleur. La chaleur émise va également pouvoir stimuler la synthèse de collagène dans le derme.

La carboxythérapie pour lutter contre la cellulite

Elle consiste à injecter du CO2, ce qui fragilise la paroi des adipocytes, lesquels finissent par éclater. On obtient ainsi de bons résultats en volume avec un certain degré de rétraction cutanée. L'orientation actuelle est effectivement basée sur cette double action. En effet, amincir une zone c'est bien, mais il est aussi indispensable de retendre la peau pour un bon résultat esthétique.

La mésothérapie, une autre technique contre la cellulite

Il existe d'autres techniques qui, elles, ne détruisent pas les cellules graisseuses. C'est le cas de la mésothérapie. Peu employée en France, la mésothérapie permet de vider la cellule graisseuse de son contenu. L'inconvénient est que le résultat n'est donc pas définitif.

L'endodermologie contre la cellulite

Cette technique est particulièrement efficace en cas de rétention d'eau importante car elle permet de vider l'oedème. Elle repose sur une sorte de massage réalisé par un kinésithérapeute à l'aide d'une machine.

Quelle technique pour quel type de cellulite ?

Dr Catherine de Goursac : La meilleure indication de la lipoaspiration est la cellulite graisseuse. Elle peut aussi être employée contre la cellulite fibreuse mais les résultats peuvent être un peu moins bons.

La lipolyse laser s'adresse tout particulièrement à la cellulite fibreuse, et un peu à la cellulite avec rétention d'eau.

La radiofréquence et la carboxythérapie peuvent jouer sur les trois types de cellulite.

L'endermologie est surtout réservée à la cellulite avec rétention d'eau.

Enfin, la mésothérapie est surtout indiquée en cas de relâchement cutané. Elle joue sur la rétention d'eau et un peu sur la fibrocellulite, mais pas sur la cellulite graisseuse.

Quels sont les prix ?

Lipoaspiration : 2.000 à 3.000 € la séance selon l'étendue.

Lipolyse laser : 1.500 à 2.500 € la séance selon l'étendue.

Radiofréquence : 100 € la séance (compter 8 à 10 séances).

Carboxythérapie : 100 à 200 € la séance selon l'importance des zones (compter 8 à 10 séances).

Endermologie : 50 € la séance (compter 10 à 12 séances).

Mésothérapie classique : 100 € la séance (compter 10 séances environ).

Isabelle Eustache
Cet article est extrait du site de notre partenairee-sante.

0.00€0 produits